❰ Retours aux actualités

Comment augmenter sa poitrine avec des prothèses mammaires ?

Une poitrine trop petite ou qui manque de galbe est souvent source de complexes chez les femmes concernées. L’augmentation des seins par prothèses mammaires permet d’y remédier. Le Dr. Olivier Claude saura conseiller chaque patiente pour répondre au mieux à ses besoins, grâce à des implants qui s’adaptent parfaitement à toute silhouette afin d’obtenir le résultat le plus naturel possible.

Corriger l’hypoplasie mammaire avec des prothèses

Chez certaines femmes, le volume de la poitrine ne s’est pas développé suffisamment par rapport à leur silhouette. Ce phénomène, également appelé « l’hypoplasie mammaire », concerne la formation de la glande à l’intérieur du sein et apparaît, en règle générale, dès l’adolescence au moment de la puberté. Il peut aussi survenir après une grossesse ou lors d’une perte de poids importante.

L’augmentation mammaire redessine les seins avec la pose de prothèses, qui permet de retrouver du volume tout en respectant la morphologie d’origine. Lors d’une consultation préopératoire, le Dr. Olivier Claude détermine avec sa patiente le type d’implant mammaire, la taille et la forme de celui-ci. L’objectif est à la fois de répondre aux désirs de la patiente, tout en préservant l’harmonie de sa silhouette pour un résultat naturel. Plusieurs critères sont à prendre en compte quant aux prothèses :

-          Leur forme : rondes ou plus souvent anatomiques ;

-          Leur enveloppe : lisse ou texturée ;

-          Le produit de remplissage : gel silicone ou plus rarement en sérum physiologique ;

-          La taille souhaitée par la patiente et acceptée par le chirurgien afin de conserver harmonie et aspect naturel.

Le déroulement de l’intervention

L’opération de pose d’implants mammaires se déroule sous anesthésie générale. Dans la plupart des cas, elle nécessitera une seule journée d’hospitalisation. Le placement des prothèses peut s’effectuer de deux façons :

-          Pré-musculaire, c’est-à-dire qu’elles peuvent être positionnées derrière la glande mammaire et devant le muscle pectoral ;

-          Rétromusculaire, à savoir qu’elles seront mises derrière la glande et devant le muscle pectoral.

En ce qui concerne les cicatrices, le Dr. Olivier Claude pourra les réaliser dans différentes zones : au niveau de l’aréole, sous le bras au niveau de l’aisselle, ou dissimulée dans le sillon sous le sein. Elles seront ainsi cachées dans les plis naturels du corps de la patiente pour garantir l’aspect esthétique.

Les résultats sont visibles immédiatement après l’intervention. Le décolleté est plus rebondi, et en harmonie avec le corps de la patiente. La durée de vie d’une prothèse mammaire peut varier d’une femme à l’autre. En général, les implants se conservent entre 10 et 15 ans. Le changement d’implant est le plus souvent une intervention très simple si aucun autre geste ni est associé.

L’augmentation mammaire fait partie des interventions qui améliorent le plus le bien être des patientes en leur apportant plus de confiance et de féminité.