❰ Retours aux actualités

Le lifting temporal pour ouvrir le regard

Avec l’âge, l’affaissement de la peau dans la région des sourcils mais aussi l’apparition de rides peuvent alourdir le regard. Pour y remédier il est possible de combiner une chirurgie des paupières et un lifting des sourcils. Il existe deux techniques parfaitement complémentaires en fonction du profil du patient : le lifting temporal et le lifting frontal.

Redessiner ses sourcils avec le lifting temporal

Intervenir au niveau des sourcils est souvent un geste qui vient compléter une chirurgie des paupières (blépharoplastie). Un lifting temporal permet de redresser l’extrémité du sourcil et d’atténuer les pattes d’oie qui apparaissent au coin et autour des yeux. Cette opération, aussi appelée « lifting des sourcils », permet de rajeunir le regard tout en préservant les traits naturels du patient.

Le chirurgien décolle très légèrement la peau au niveau des tempes pour en retirer l’excédent et retendre ainsi les tissus cutanés. Ce redrapage et la correction de la queue du sourcil sont effectués en adéquation avec le profil du patient. Réalisée au niveau du cuir chevelu, la cicatrice sera invisible. Les effets rajeunissant d’un lifting temporal seront visibles pendant une durée de dix ans environ. Il est également possible de le combiner à des injections d’acide hyaluronique pour obtenir un résultat encore plus harmonieux.

Après l’opération du lifting temporal, des ecchymoses peuvent apparaître mais ils disparaissent progressivement. Il sera possible de se laver et de se maquiller dès le deuxième jour suivant l’intervention. Néanmoins, toute activité physique intense et mouvement brusque doivent être évités pendant plusieurs jours.

Le lifting frontal pour corriger la totalité du sourcil

Les rides du lion de la zone inter-sourcilière ou encore les rides frontales donnent un aspect dur et fatigué au regard. Pour gommer ces marques d’expressions il existe le lifting frontal, une technique qui peut être associée à un lifting temporal et à une blépharoplastie.

Lors de l’intervention, le chirurgien décolle la peau du front et des tempes jusqu’à l’arcade sourcilière. Le muscle frontal et le muscle inter-sourcilier sont ainsi affaiblis afin de pouvoir lisser les différentes rides présentes dans cette région. L’incision étant effectuée derrière l’oreille près du cuir chevelu, la cicatrice sera totalement invisible et dissimulée par les cheveux du patient.

À la suite de ce lifting frontal, des œdèmes pourront apparaître sur les zones traitées mais ils s’effaceront progressivement en fonction de la rapidité de cicatrisation du patient. Le résultat définitif sera visible au bout d’une période de trois à six mois, le temps pour les tissus de regagner en élasticité.

Ces deux interventions sur les sourcils, qu’elles soient associées ou non, permettent de conserver les expressions naturelles du visage tout en traitant les signes du vieillissement pour retrouver l’éclat du regard.