Embellissement des cuisses

Lipoaspiration ou lifting ?

Par le Docteur Olivier CLAUDE.
L'embellissement des cuisses peut être envisagé dès l'obtention d'un poids stable. Il ne faudra envisager un lifting de cuisses que si les résultats prévisibles de la lipoaspiration sont estimés insuffisants.

Le but de la chirurgie esthétique n'est pas de supprimer les kilos excédentaires mais de redessiner la silhouette une fois la perte de poids obtenue. La prise en charge des patients en surpoids est avant tout globale. Si l'intervention de chirurgie plastique aura un impact considérable sur le mieux être du patient, elle ne sera le plus souvent proposée qu'après amaigrissement et stabilisation pondérale avec un indice de masse corporel (IMC) inférieur à 30. La perte de poids préalable à la chirurgie plastique est le plus souvent obtenue par un régime encadré par une prise en charge nutritionnelle. Mais parfois elle nécessite une chirurgie bariatrique (gastroplastie, by-pass ou sleeve-gastrectomy) qui pourra être envisagée en cas d'IMC supérieur à 40 ou à 35 s'il existe des comorbidités associées. Cet amaigrissement peut majorer des excès de peau qui rendent souvent les patients encore moins harmonieux. Ils sont également à l'origine de problèmes fonctionnels divers comme l'apparition de macérations. En outre, ces effets secondaires de l'amaigrissement ont des répercussions psychologiques importantes et dégradent encore un peu plus l'estime de soi des patients. Il est important de les informer des possibilités secondaires de chirurgie plastique ce qui leur permettra de mieux vivre cette étape d'amaigrissement et de modifications morphologiques. Cela permet également de les encourager à poursuivre leurs indispensables efforts de changements de leurs comportements alimentaires et facilite ainsi la perte de poids.

SUPPRIMER LES EXCES DE PEAU ET DE GRAISSE : BODYLIFT, LIPOASPIRATION OU LIFTING DES CUISSES

La chirurgie de la silhouette permettra de supprimer les excès de peau et de graisse résiduels qui peuvent devenir gênants au niveau de la région inguinale et des faces internes et externes des cuisses. Chacune de ces localisations peut être corrigée au cours d'une intervention de chirurgie plastique : bodylift, lipoaspiration ou lifting des cuisses. Ces interventions sont effectuées l'une après l'autre à au moins 2 mois d'intervalle (afin de réduire les risques de complications post-opératoires) dans un ordre décidé avec le chirurgien.

Le bodylift permet de traiter la région inguinale ainsi que la face antérieure et externe des cuisses avec la culotte de cheval en un seul temps. Le bodylift combine les techniques de lifting et de lipoaspiration pour obtenir une restauration harmonieuse et circonférentielle de toute la région de la ceinture. La position de la cicatrice sera déterminée très précisément avant l'intervention en fonction des sous-vêtements et maillots de bain que la patiente souhaite porter ultérieurement. La restauration de la silhouette obtenue après bodylift étant très nettement supérieure à celle obtenue après les techniques classiques, cette procédure est devenue, notamment aux Etats-Unis, l'intervention de référence après les pertes de poids importante. Une partie importante des déformations de la face interne des cuisses est souvent due à la ptose abdominale et inguino-pubienne. Le lifting de la face interne des cuisses doit donc être effectué après le bodylift ou la plastie abdominale si ces interventions sont nécessaires. Dans la grande majorité des cas une cicatrice discrète dans le pli de l'aine sera suffisante au cours d'un lifting de cuisse. Cela permet en effet de corriger le tiers supérieur de la cuisse où se situe l'essentiel des excès cutanéo-graisseux gênants les patients. En revanche après une perte de poids massive, il existe en général un excès cutané vertical et horizontal. Une cicatrice unique horizontale dans le pli inguinal ne sera donc que très rarement suffisante. Il faut savoir alors y associer une cicatrice verticale descendant plus ou moins bas vers le genou en fonction des déformations rencontrées. Les bodylifts et les dermolipectomies des membres constituent les techniques les plus efficaces pour redessiner une silhouette harmonieuse en cas de laxité cutanée importante associée aux excès graisseux résiduels. Mais ils nécessitent la réalisation de cicatrices qui amènent à ne les proposer que si les résultats prévisibles de la lipoaspiration sont jugés insuffisants.

LA LIPOASPIRATION DES CUISSES : A MANIER AVEC HARMONIE

La lipoaspiration reste grâce à des raffinements techniques récents la chirurgie de référence pour corriger la silhouette. Bien qu'elle soit devenue l'intervention la plus réalisée en raison de ses excellents résultats et du faible risque de complications, elle est en réalité comme tout outil puissant délicat à utiliser. S'il est facile de réaliser une lipoaspiration, obtenir un bon résultat nécessite de respecter des règles techniques et d'intervenir avec un souci constant d'harmonie. Il ne faut pas simplement enlever de la graisse en excès mais resculpter une silhouette qui est une succession de courbes harmonieuses. L'utilisation de canules plus fines mais plus efficaces associée à un travail circonférentiel permet d'obtenir un résultat harmonieux en assurant une rétraction cutanée centripète.

Le principe de la lipoaspiration est d'introduire par de petites incisions de 3 à 5 mm, des canules à bout arrondi, qui aspirent les lobules graisseux mais respectent les autres tissus.”
Elle permet de supprimer définitivement les stéatoméries, des surcharges graisseuses profondes et localisées qui ne disparaissent pas malgré un régime alimentaire ou l'exercice physique. La réalisation de multiples tunnels de la superficie vers la profondeur permet une aspiration harmonieuse des cellules graisseuses en excès. Ces adipocytes n'ayant pas la faculté de se re-multiplier, il n'y aura pas de récidive. La lipoaspiration peut s'appliquer à un grand nombre de région : la culotte de cheval, la face interne et antérieure des cuisses et les genoux. Retrouver des cuisses harmonieuses grâce aux progrès de la lipoaspiration et des nouvelles techniques comme le bodylift et les lifting de cuisses permet d'améliorer la confiance en soi. La chirurgie de la silhouette lorsqu'elle est réalisée dans les bonnes conditions devient alors une véritable chirurgie du « mieux être »

Article publié dans le numéro 10 de www.anti-age-magazine.com

Article original