Le lifting de bras pour corriger le relâchement de la peau

Le lifting de bras

Lorsqu'il existe un relâchement de la peau au niveau de la face interne des bras, une lipoaspiration isolée ne peut suffire, et seule une remise en tension cutanée est susceptible de corriger le défaut : c'est le lifting brachial ou lifting de la face interne de bras. L'intervention a alors pour but de réaliser l'ablation de l'excédent de peau, de réduire l'infiltration graisseuse sous-jacente et de redraper l'ensemble.

L'intervention

Le lifting de la face interne de bras est réalisé sous anesthésie générale. Différentes techniques peuvent être utilisées. L'infiltration adipeuse est corrigée par une lipoaspiration. L'excès de peau est enlevé, laissant une cicatrice dont l'emplacement et la longueur dépendent de l'importance de la distension cutanée et du type d'intervention choisie.

L'incision peut être verticale, longitudinale, située à la face interne du bras ou bien horizontale, dans un des plis de l'aisselle. Les deux types d'incisions peuvent être associés. Le lifting de bras avec incision longitudinale le long de la face interne du bras s'adresse principalement aux relâchements cutanés importants avec une motivation clairement exprimée. Outre la gêne esthétique (gêne pour porter des manches courtes du fait de l'aspect fripé du bras), la motivation peut être aussi fonctionnelle (gêne à la mobilité ou à l'habillement, rougeur ou macération de la face interne du bras). Une lipoaspiration première est effectuée chaque fois qu'il existe une infiltration graisseuse de la région.

Compte tenu des inconvénients de ce type de lifting du point de vue de la rançon cicatricielle on essaie de proposer, chaque fois que cela est possible, une incision isolée dans l'aisselle.

Après l'intervention : les suites opératoires

Dans les suites opératoires, des ecchymoses et un œdème peuvent apparaître. Ils régresseront dans les 10 à 15 jours suivant l'intervention. Les douleurs sont en règle générale peu importantes, limitées à quelques phénomènes de tiraillements et d'élancements bien couverts par les antalgiques usuels. Un travail sédentaire peut, dans la plupart des cas, être repris rapidement, dans les jours qui suivent.

Le résultat

 Il est apprécié dans un délai de 6 à 12 mois après l'intervention. On observe, le plus souvent, une bonne correction de l'infiltration graisseuse et du relâchement de la peau, ce qui améliore nettement la morphologie du bras. L'amélioration sur le plan fonctionnel est également très nette, surtout dans le cas du lifting avec incision longitudinale.

Les complications

Les suites opératoires sont en général simples au décours d'un lifting de bras. En choisissant un Chirurgien Qualifié Spécialiste en Chirurgie Plastique, Reconstructrice et  Esthétique par le Conseil National de l'Ordre des Médecins et Diplômé du D.E.S.C. de Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique vous limitez au maximum les risques de complications.