Le lifting mammaire pour corriger la ptose mammaire

Qu'est ce que la plastie mammaire ?

Elle est définie par un volume des seins trop important par rapport à la morphologie de la patiente. Cet excès de volume est en général associé à un affaissement des seins (ptose mammaire).

L’hypertrophie mammaire implique presque toujours un retentissement fonctionnel (douleurs du dos, gêne pour la pratique des sports, difficultés vestimentaires). Il existe aussi fréquemment un retentissement psychologique. Ces troubles justifient la prise en charge par l’assurance maladie. La plastie mammaire a pour but la réduction du volume des seins afin d’obtenir deux seins harmonieux.

L'hopstitalisation et l'intervention

Outre les examens pré-opératoires habituels, l’imagerie mammaire sera systématiquement contrôlée. Une plastie mammaire requiert une anesthésie générale classique. Une hospitalisation de deux jours est habituellement nécessaire. Les tissus enlevés sont systématiquement adressés à un laboratoire spécialisé pour être examinés (examen histologique).

La plastie mammaire réalise l’ablation du tissu glandulaire en excès. On conserve un volume en harmonie avec la silhouette de la patiente et conforme à ses désirs. Ce volume glandulaire résiduel est ascensionné, concentré et remodelé. Souvent les cicatrices ont la forme d’un T inversé avec trois composantes : péri-aréolaire au pourtour de l’aréole entre la peau brune et la peau blanche, verticale, entre le pôle inférieur de l’aréole et le sillon sous-mammaire, horizontale, dissimulée dans le sillon sous-mammaire. Parfois, notamment lorsque l’hypertrophie et la ptose sont modérées, on peut réaliser une plastie mammaire méthode dite « verticale » qui supprime la cicatrice transversale dans le sillon sous-mammaire. Une plastie mammaire pour hypertrophie peut être effectuée à partir de la fin de la croissance. Une grossesse ultérieure est bien évidemment possible ainsi qu’un allaitement, mais on conseille d’attendre au moins six mois après l’intervention.

Les suites opératoires

Les suites opératoires sont peu douloureuses, ne nécessitant que des antalgiques simples. Le premier pansement est retiré le jour de la sortie de la clinique et remplacé par un soutien-gorge assurant une bonne contention. Ce dernier devra être porté pendant environ un mois. Il convient d’envisager une convalescence et un arrêt de travail d’une durée de 8 à 15 jours.

Le résultat

Il ne peut être jugé véritablement qu’à partir d’un an après l’intervention : la poitrine a alors le plus souvent un galbe harmonieux, symétrique et naturel. Au-delà de l’amélioration locale, la chirurgie esthétique des seins a en général un retentissement favorable sur l’équilibre du poids, la pratique des sports, les possibilités vestimentaires et l’état psychologique.

Les complications envisageables

En choisissant un Chirurgien Qualifié Spécialiste en Chirurgie Plastique et Esthétique par le Conseil National de l’Odre des Médecins et Diplômé du D.E.S.C. de Chirurgie Plastique et Esthétique vous limitez au maximum ces risques.

Les vraies complications sont exceptionnelles à la suite d'une plastie mammaire de réduction réalisée dans les règles.

Pour plus de renseignements, n'hésitez pas à visiter la page FAQ des ptoses mammaires.

L'hypertrophie mammaire en photos