Il y a près de 15 ans je suis parti aux Etats-Unis pour effectuer un Fellowship de Chirurgie Plastique et Esthétique avec le Pr. Michael Yaremchuk (Harvard Medical School – Boston). J’ai alors été impressionné par la qualité de ses résultats de rajeunissement et d’embellissement du visage. Il avait été en effet un des premiers à comprendre la nécessité de restaurer le support facial. Aujourd’hui l’acide hyaluronique et les MD Codes rejoignent cette approche avec des traitements aux suites plus « douces ».

Lors de ses liftings le Pr. Michael Yaremchuk associait de petits implants au niveau de la pommette, du rebord orbitaire inférieur ou encore du menton.

Le vieillissement est en effet un mécanisme multifactoriel. Le lifting est un outil très puissant qui permettra de repositionner les muscles et la peau en haut et en arrière là où ils étaient auparavant. Mais avec les années nous perdons également de l’os et de la graisse profonde ce qui entraine une perte de soutien pour la peau qui s’accumule « en bas et en avant ». Ainsi se créent le sillon naso-génien, le pli d’amertume ou encore la bajoue. Un simple lifting pourrait traiter le relâchement mais risquerait de donner une apparence de visage tiré et aplati. Les implants permettaient alors de réaliser une véritable synergie avec le lifting en restaurant le support facial. Puis ces petites prothèses ont été progressivement remplacées par les transferts de graisse autologue, encore appelés lipofilling, qui permettent d’obtenir des résultats comparables mais avec des suites plus simples pour nos patients.

Cependant la graisse utilisée est plus fluide que la graisse et que l’os que nous perdons au fil des années et n’offre donc pas le même pouvoir de soutien. J’utilise encore le lipofilling mais en plus petite quantité dans la majorité de mes liftings. En effet, il apporte de précieuse cellules souches et des facteurs de croissance qui améliore la qualité de la peau. Mais à présent, je réalise avant les liftings, une restauration du support facial avec l’acide hyaluronique. Les nouveaux gels d’acides hyaluroniques permettent d’obtenir des résultats qui durent plusieurs années en ne nécessitant que des injections de « maintenance » de moins en moins importantes en quantité. Celles-ci seront rélisées environ tous les 2 ans. Les différentes densités de gel permettent de restaurer au mieux les pertes de support qui surviennent avec la résorption osseuse ou graisseuse. Les injections sont extrêmement précises car elles sont réalisées avec un patient réveillé en position assise. Le médecin travaille comme un sculpteur en fonction d’un plan de traitement précis réalisé après une étude personnalisée qui respecte les souhaits et les besoins de chaque patient.

En revanche il faut éviter de réaliser lors des premières séances des injections d’acide hyaluronique sur les « conséquences » du relâchement. Ces traitements dans les plans superficiels du bas du visage comme les sillons naso-géniens ou les plis d’amertume pourraient gommer les rides mais alourdiraient le visage et bloqueraient les expressions.

Le premier temps pour rajeunir ou embellir un visage passe par une restauration du support du visage. Il faut traiter donc traiter les causes et non les conséquences en premier. Les injections d’acide hyaluronique seront donc réalisées en premier lieu sur les deux tiers supérieurs du visage pour retrouver un bel ovale ou cône inversé de jeunesse.

Le visage comprend plusieurs unités anatomiques. Les MD Codes sont des sites précis au sein de chacune de ces unités. Les unités faciales seront traitées selon un mode architectural qui restaurera le support facial en allégeant le visage. Cette technique révolutionnaire permet d’obtenir des résultats d’une remarquable efficacité, naturels et harmonieux. Le principe est d’injecter non pas pour créer un volume mais d’injecter pour restaurer le soutien du visage.

Les sites d’injection sont représentés par une association de lettres et de chiffres. Les lettres représentent la zone anatomique et les chiffres la séquence d’injection. Cette codification permet d’optimiser l’élaboration du plan de traitement et également de mieux faire comprendre au patient la stratégie proposée. Les MD Codes permettent aussi de faciliter l’enseignement à nos confrères lors des congrès et séances de formations aux techniques d’injections. C’est un outil réellement disruptif sans équivalent dans notre arsenal thérapeutique. Les MD Codes offrent également la possibilité de restaurer la dynamique musculaire faciale. Un visage est un vecteur d’émotions qui peuvent être positives ou négatives. Pour les exprimer nous utilisons des muscles élévateurs et des abaisseurs (agonistes/ antagonistes). Avec les années les muscles élévateurs (émotions plutôt positives) fonctionnent moins bien en raison de la perte d’os et de graisse au niveau de leur zone d’insertion. De petits dépôts précis de gel d’acide hyaluronique sur ces zones permettent de réaliser une modulation musculaire positive. Le produit injecté restaurera le bras de levier mécanique et le muscle positif (comme les élévateurs zygomatiques) fonctionnera comme il le faisait auparavant. Inversement de petits dépôts de gel en superficie sur des muscles abaisseurs comme le dépresseurs de l’angle de la bouche (DAO) permettent de diminuer l’expression des émotions négatives (smiley inversé).

Les acides hyaluroniques utilisés ainsi n’agissent plus comme des produits de comblements mais comme des restaurateurs du support facial et de la dynamique musculaire.

Le créateur des MD Codes, le Dr Mauricio DE MAIO, Chirurgien Plasticien brésilien, a apporté avec cette codification une nouvelle dimension dans l’utilisation de l’acide hyaluronique. En quelques années notre approche de l’analyse et du traitement du visage a considérablement évoluée. Nos échanges réguliers avec le Dr. Mauricio DE MAIO permettent d’affiner encore plus l’utilisation des MD Codes.

Chaque visage est diffèrent et tous nos patients ont des souhaits de rajeunissement ou d’embellissement qui leur sont propres. Certains voudront paraître moins fatigué, moins relâché ou encore moins triste ou moins sévère. D’autres souhaiteront avoir un visage plus féminin, plus masculin ou plus allégée. L’analyse et la stratégie seront toujours les premières étapes en consultation afin de réaliser un plan de traitement.

Cette utilisation précise et codifiée des gels d’acide hyaluronique permettra le plus souvent de remplir les objectifs fixés. Cependant il peut exister un relâchement important du visage ou des paupières qui nécessitera une chirurgie ou des fils tenseurs dans un deuxième temps. La restauration du support profond avec les MD Codes permettra d’obtenir un résultat optimisé en utilisant une véritable synergie entre les traitements par injections et la chirurgie. Cette approche globale médico-chirurgicale permet de plus, de retarder un peu l’heure de la chirurgie. Les interventions chirurgicales seront alors plus douce que si nous leurs avions demandé de traiter l’ensemble des conséquences du vieillissement.

Après la chirurgie des injections seront également réalisées mais de façon plus espacées et en plus petites quantités afin de maintenir au mieux les résultats. Cette approche globale et progressive possède également une véritable vertu de prévention qui nous permet de passer les années avec sérénité.