FAQ - La Chirurgie Esthétique - Définition

Les points importants de la chirurgie esthétique :

Le conseil de l’ordre

En France, environ 3000 médecins pratiquent des interventions de Chirurgie Esthétique. Le conseil national de l’Ordre des médecins ne reconnaît que 800 médecins qualifiés en Chirurgie Esthétique.

Les diplômes

Actuellement, la spécialité de Chirurgie Esthétique et réparatrice est obtenue après une formation de 14 ans qui inclut 6 années d’études médicales puis le passage d'un concours qui permet une formation de Chirurgie Esthétique et réparatrice de 8 ans.

Avant 1988, des praticiens Chirurgiens généralistes, stomato-maxillo faciaux, ORL ou ophtalmologistes pouvait également par équivalence obtenir une qualification Ordinale de Chirurgie Esthétique et réparatrice après examen de leur dossier. Depuis, le seul diplôme de Chirurgie Esthétique et réparatrice reconnu est le DESC. Ce diplôme hospitalo-universitaire de spécialisation en Chirurgie Esthétique et réparatrice associée à la qualification du conseil de l’Ordre en Chirurgie Esthétique et réparatrice est nécessaire pour obtenir le droit d'exercice en Chirurgie Esthétique et réparatrice.

La clinique

La sécurité de l’intervention de Chirurgie Esthétique est primordiale. Elle est pratiquée dans une clinique agréée pour la Chirurgie Esthétique, équipée d’un plateau technique garantissant une sécurité maximale. Le patient est encadré par un personnel hautement qualifié en Chirurgie Esthétique (anesthésiste, infirmière …).

L’hospitalisation

Une intervention de Chirurgie Esthétique nécessite le plus souvent une hospitalisation d’une nuit. Cependant les actes de Chirurgie Esthétique les plus légers (lipoaspiration, paupière …) pourront être réalisés en ambulatoire (surveillance de seulement quelques heures).

Le bilan pré-opératoire

Une intervention de Chirurgie Esthétique nécessite une consultation d’anesthésie au moins 48H00 avant l’admission. Seuls les actes de Chirurgie Esthétique les plus légers sous anesthésie locale pourront s’en dispenser.

Les cicatrices

Une cicatrice qu’elle soit due à une Chirurgie Esthétique ou non évolue toujours en 12 à 18 mois. Elle sera de plus en plus discrète après le 2° mois. Un gel réducteur de cicatrice sera prescrit après votre intervention de Chirurgie Esthétique.

Les douleurs post-opératoires

La gestion de la douleur postopératoire est une des priorités après un acte de Chirurgie Esthétique. Le plus souvent seule une gêne sera ressentie grâce au progrès des traitements antalgiques.

Le tabac

Une intervention de Chirurgie Esthétique impose un arrêt du tabac au moins 1 mois avant et après l’intervention. Le tabac peut en effet entrainer des troubles de cicatrisations et des phlébites au décours d’une intervention de Chirurgie Esthétique.

L'arrêt de travail

Les interventions de Chirurgie Esthétique nécessitent le plus souvent de prendre des jours de congés. L’arrêt de travail ne peut être pris en charge par la sécurité sociale après un acte de Chirurgie Esthétique.

La sécurité sociale

La Chirurgie réparatrice (malformations congénitales, reconstruction après cancer ou traumatisme …) est prise en charge par l'assurance maladie automatiquement ou parfois soumis à une entente préalable. En revanche, la Chirurgie Esthétique ne peut prétendre à une participation financière de la sécurité sociale.